UNE PENSÉE POSITIVE


Celui qui sourit au lieu de s’enrager sera toujours le plus fort.


DIY DU JOUR...Idée déco... Pliage sapins!




TIRAGE AUX GOURMANDISES

Felicitations a ashtonlisanne@orange.fr le gagnant du jour pour une gourmandises au BaZart.Café!



COUP DE COEUR DU TRACTEUR SAVANT


Les faits et gestes de la famille Papillon


Florence Hinckel est partie d’un fonds de photographies anciennes assez insolites pour créer la trame de son histoire. Dans cette famille Papillon, tous ont des pouvoirs bénéfiques sur l’humanité toute entière. Mais dans ce cas, pourquoi sa famille a-t-elle décidé d’enfermer Eva Papillon le jour de ses 13 ans ? Un roman coloré, loufoque et plein de rebondissements, aux personnages insolites !


“Les faits et gestes de la famille Papillon, tome 1 : Les exploits de grand-papy Robert” de Florence Hinckel, éd. Casterman, 15,90€


Librairie Le Tracteur Savant

5a, place de la Halle

82140 Saint-Antonin-Noble-Val

Tél: 07 82 55 72 27 Email: letracteursavant@gmail.com Site : www.letracteursavant.com

La librairie est ouverte:

du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30 et le dimanche de 9h à 13h


POINT ARTISTE EN RÉSIDENCE avec MARIE VAN GYSEL




Pour en faire un collage j’aime prendre le temps de ressentir comment vibrent les couleurs entre elles, choisir celles qui s’accordent le mieux au moment présent. Je découpe des formes, les déplace, les superpose. Je ne veux pas définir ce que c’est à l’avance, c’est un puzzle que je découvre. Une forme amène une autre, petit à petit elles deviennent : figure, motif, monstre, paysage,… A un moment l’image trouve son équilibre, il n’y a plus rien à ajouter.






CRÉATEUR-TRICE À CONNAÎTRE

Mandy Pattullo

Artiste en appliquee favorisant les morceaux de tissus mis à l'écart pour les embellir d'animaux et couleurs.

https://www.mandypattullo.co.uk/



LE SAVIEZ-VOUS? de l'office de tourisme

Ce sont notamment le pèlerinage autour des reliques de saint Antonin associé au dynamisme économique de la ville qui entraînent un développement important et rapide de l'agglomération.




LE CADEAU DE NOEL

DE KRISSIE ILLING & VALOU GABU



Camera et montage de Minnie Illing-Adams






Rendez-vous Samedi prochain pour une autre spéciale édition

de Krissie & Valou

L'HISTORIETTE DE EVELYN BOUSSARD & CO.

Grandes oreilles


Il y avait deux vieux garçons, agriculteurs sur le plateau du côté de Carrandier. L’ainé était doté d’organes auditifs impressionnants qu’il tenait de sa mère défunte et qui lui avaient valu, dès la primaire, le sobriquet de « Grandes Oreilles ». Son frère était un peu contre-faix, dû à une naissance difficile. On l’appelait « Cadet », tout simplement. On n’avait pas réussi, en temps voulu, à les marier, vu leurs particularités. Tous deux étaient donc restés célibaires et travaillaient la ferme familiale avec un cheval prenant de l’âge. Les deux frères et l’animal s’entendaient à la syllable près. Il n’y avait pas besoin de faire des discours. HOO, le cheval s’arrêtait. DIA, Il prenait le pas. Le seul souci avec « Grandes Oreilles », c’était que depuis la primaire, il n’avait jamais su mettre un point à la ligne. Il n’arrêtait jamais ce qu’il avait commencé, était réputé pour son amitié indéfectible tout comme pour son bavardage intarrissable et la prodigalité de sa gentillesse.

En plus de la terre, les vieux garçons faisaient marcher l’alembic pour en extraire la fameuse « prune » du pays.

La leur était la meilleure et le plateau venait se ravitailler à la ferme, à la saison. Un de leurs fidèles clients, qu’ils connaissaient depuis la maternelle, le Roger, travaillait à la Coop et était venu ce jour-là pour remplir sa bouteille de perrier.

- Alors, les jeunes, toujours avec le cheval ?

- Oui, répondit « Grandes Oreilles », mais il se fait vieux et nous aussi.

- Eh bé ! Modernisez-vous. Tenez, je vous ai amené un prospectus. Regardez-moi, ce tracteur, c’est pure merveille.

- Tu crois ?

- Que je crois ! On se connaît. Je ne vais pas vous dire de bêtises. Et pas besoin d’aller chercher vos bas de laine. Je vous arrange ça avec le Crédit Agricole. Qu’est-ce- que vous en dîtes ?

Le Roger inspirait confiance. Marché fut conclu sur parole. On offrit un café bien brûlant qu’on arrosa d’une bonne lichette de prune.

Peu de temps passa. Un magnifique tracteur Dereere, flambant neuf, fut livré, réservoir plein, dans la cour de la ferme.

Le Roger fit un petit essai, donna aux deux frères toutes explications utiles sur le démarrage, les changements de vitesse, la marche arrière etc.

- Allez ! Vous savez tout, maintenant. J’ai un client à voir.

Et voilà nos deux frères seuls pour le premier essai, tout excités par la nouvelle machine. A « Grandes Oreilles » le privilège de démarrer. Il y réussit sans problème, passa la première et maintint son énorme pied sur l’accélérateur. Le tracteur quitta la cour de ferme et entra dans le premier champs ceint de toutes parts par un muret de pierre sèche. Tout va bien mais lorsque Grandes Oreilles voulut arrêter le tracteur, tout en maintenant son pied sur l’accélérateur, l’engin continua le chemin.

- HOO ! Arrête ! Lui ordonne « Grandes Oreilles »

Mais, rien n’y fait. L’autre n’obéit pas comme le vieux cheval et « Grandes Oreilles » ne voit plus qu’un moyen de stopper le tracteur, c’est de le diriger sur le muret. Hélas, le muret ne résiste pas et l’engin passe dans l’autre champ pour entamer un premier tour.

- HOO ! Arrête ! s’égosille le pauvre homme.

A la nuit tombée, l’engin diabolique stoppe, expirant ses dernières vapeurs de Gazoil. « Grandes Oreilles », épuisé, retire enfin son pied endolori de l’accélérateur

- Boudu ! il n’est pas bien dressé, son tracteur au Roger. Je vais lui en dire des nouvelles la prochaine fois qu’il viendra à la ferme.


Et voilà la douzième journée de décembre. Elle vous a plu? Vous avez une pensée à ajouter? Une chanson? Une pensée? Dites-le nous! On fait ça pour vous et on aime vous faire plaisir, donc laissez nous un commentaire, un email ou un message et on fera ce qu'on peut.

Le BAZART


140 vues

©2020 by Le Bazar BaZart